L'évènement

ROOMn, la rencontre d’affaires incontournable qui rassemble pendant 3 jours 700 participants engagés dans la mobilité et la transformation digitale des entreprises. 

Interview de Catherine Lardy, Directrice Transformation d’Inter Mutuelles Assistance

Publié le par Paloma SIGGINI

Membre du Comité de pilotage de ROOMn, Catherine Lardy  est en charge d’animer les projets digitaux et innovants pour les entreprises du groupe, en co-création avec les métiers...

...Elle analyse les facteurs nécessaires à la réussite de ces projets.

D’abord quelques mots sur ROOMn où vous êtes allée pour la première fois en 2017 ?

J’avais une vision un peu erronée de ce qu’est devenu ROOMn. Pour moi cet événement était surtout orienté autour des technologies et de la sécurité. Ce ne sont pas des sujets inconnus mais je me disais que je n’étais pas véritablement la cible de ROOMn. Et j’ai été agréablement surprise de voir que la ligne éditoriale était sur la convergence IT/Métiers. C’est très intéressant et d’autant plus important que les deux univers doivent collaborer sur des sujets d’innovation. Nous sommes d’ailleurs venus en binôme IT métiers ce que je souhaite renouveler cette année.

C’est une situation vécue ?

Oui, c’est une problématique que je porte en interne. Depuis plus de deux ans nous tentons avec la Direction IT de collaborer sur les sujets de transformation digitale et ce n’est pas encore totalement fluide. Nous devons passer d’une IT « résolutions de problème » à une IT « Centre de solutions ». C’est assez compliqué et c’est lourd de signification pour les DSI qui doivent repenser les rapports avec leurs équipes.

En quoi ROOMn aide à cette prise de conscience et à cette évolution ?
Les CDO ont pris aux DSI la mission de porter la transformation digitale car les DSI n’ont pas été perçus comme légitimes. Et de fait, peu d’entre eux mènent réellement la transformation digitale. De même, il y a peu de CDO qui viennent de l’IT. Pourquoi ? Comment changer la perception des DSI ? Ça passe par une hybridation des métiers. Et ROOMn permet d’aborder ces problématiques avec une dimension supplémentaire. Par ailleurs, je trouve que c’est bien que métiers et IT aillent ensemble sur ces événements. D’abord pour connaître ceux que l’on ne connaît pas et aussi pour être ensemble avec les prestataires, les concurrents… ça permet d’aborder des sujets plus efficacement. 

Quels sont les sujets qui émergent et leurs conséquences ?

Parmi les sujets importants que nous rencontrons, il y a les API et l’hybridation du système d’information. Le Cloud aussi bien sur qui met en tension les DSI car il permet aux métiers d’avoir recours à des outils plus simples plus agiles et qui interrogent les RSSI. Les plateformes de services sont des enjeux majeurs pour toutes les sociétés de service, je crois d’ailleurs que vous aviez dès l’an passé évoqué ce sujet lors de ROOMn. La data pose un problème notamment de gouvernance : par qui cela doit-il être gouverné ? L’IT ? La Finance ? Le Marketing ? La fameuse expérience client est également au centre de toutes les préoccupations et nous devons travailler avec les DSI en particulier sur le sujet de nos interfaces, qu’elles soient à destination de nos clients ou de nos collaborateurs, afin de réussir une symétrie parfaite de cette expérience qui en fera sa réussite. Et puis qui dit transformation dit accélération : c’est un vrai challenge avec l’émergence des start-ups et acteurs du digital qui savent aller vite. Mais si dans notre secteur, les fintech et les insurtech peuvent y arriver, pourquoi pas nous ? A condition d’avoir les ressources nécessaires…et d’accepter que transformer, innover c’est aussi « hacker » le système de l’intérieur.