L'évènement
Roomn

ROOMn, la rencontre d’affaires incontournable qui rassemble pendant 3 jours 700 participants engagés dans la mobilité et la transformation digitale des entreprises. 

3 questions à Sylvie Chauvin, présidente de MARKESS

Publié le par Paloma SIGGINI

« Pas de transformation digitale sans évolution des collaborateurs » La dernière étude de cet Institut de conseil et d’analyses de marché insiste sur l’importance de changer l'organisation et les missions des collaborateurs comme gage de succès. Sylvie Chauvin interviendra sur ROOMn 2018 pour détailler les résultats de l’étude.

Roomn
La plupart des entreprises sont engagées dans la transformation digitale. Néanmoins, vous restez prudente par rapport au discours actuel ?

Oui, car la transformation digitale est un concept un peu galvaudé et l’on se trompe parfois de discours. Il ne faut pas oublier que le digital est un moyen pour arriver à une fin. L’objectif est de pouvoir « faire du business » donc de valoriser ce que va apporter le digital. Et la valorisation se fait notamment grâce aux données. L’enjeu pour les entreprises est d’exploiter les données et, pour cela, elles doivent optimiser les flux d’information qui irriguent tout leur écosystème et tirer parti des nouveaux modèles reposant sur des technologies comme le cloud computing, le mobile, la collaboration, l’IoT, ….

Ce qui nécessite un changement d’approche et de méthodes de travail ?

Absolument. Avant les projets de transformation digitale étaient isolés, sur des périmètres cernés, structurants… La mise en place d’un CRM figurait parmi ce type de projets. Aujourd’hui, nous sommes sur des projets d’innovation élargis, plus complexes reposant sur des méthodes agiles, avec des POC. Ces projets, auxquels participe pleinement la direction de l’innovation, se font davantage en collaboration et ils sont plus courts. Il n’y a plus de schémas directeurs ! Tous les métiers et la DSI se mettent en ordre de marche et essayent de travailler en commun.

Quelles conséquences pour les collaborateurs ?

Comme pour les clients, il est nécessaire de faire évoluer l’expérience collaborateur et l’engagement des collaborateurs. C’est ce que l’on appelle la « symétrie des attentions ». Pour cela, il faut qu’ils aient les outils et applications dont ils disposent au quotidien, qu’ils soient épanouis afin de porter positivement les messages de l’entreprise et être force de proposition. C’est une question de culture d’entreprise et c’est aussi le rôle des RH que d’accompagner cette dynamique de la transformation digitale. Les RH ont commencé à comprendre l’importance qu’ils pouvaient avoir dans cette démarche mais ils doivent aller encore plus loin.

Voir le site de Markess 
En savoir plus